Accueil Definition-Notions Pratiques-Niveaux Sain-Patho-Slavery Attirances-Questions Etapes-Subconscient Motivations de Soum Degrés Soumission Contrat-12 Positions Checklist-Notions Douleur-Subspace Safeword-Codes Début-Premiers Pas Début-Sûreté-Séance Abus-Limites-Légal BDSM Lexique
Bondage-Sensations Bondage-Seins Bandeau-Baillon Collier-But-Barres Pinces-Seins-Usage Fessée-Outils Canne-Cravache Fouet-Catégories Martinet-Notions Martinet-Technique Ventouses-Rosebud Aiguilles-Electro Cire-Glaçons Dilatation-Urtication Urophilie-Lavement Punition-L'Après
Autres Pratiques Fetichismes Sexuels Cunnilingus-Clitoris Point G-Conseils Orgasme-F. Fontaine Fellation-Technique Éjaculation Précoce Sodomie-FemDom Jouets Sexuels-Toys
Lexique Pervers Sites-Pièges-Cams Téléchargements Liens-Sondages
Cont@ct
Diaporama
   Flagellation -Canne -Cravache.

 
La flagellation, dans les relations BDSM, est un symbole de domination pour celui qui l'exécute. Elle est presque toujours pratiquée de façon légère, de manière à ne pas blesser gravement le partenaire qui reçoit les coups. La flagellation débute lorsque le Dominant distribue les coups à la soumise stimulant ainsi les endorphines du corps en réponse à la douleur.

La soumise offre les parties de son corps que lui dicte son Maître et peut être attachée avec menottes, bondage, bandeau, bâillon, etc, sur du mobilier comme cheval d'arçon, carcan, croix de Saint-André, etc, sachant que l'ambiance fait partie intégrante de la séance.
L'excitation sexuelle associée à la situation met en jeu l'exhibitionnisme, le voyeurisme, le fétichisme, le sadomasochisme. La stimulation physique bien dosée, peut conduire certaines soumises à l'orgasme.
👉 Rappel: Une flagellation intense peut laisser quelques traces mais ne laisse aucune marque permanente.


  
Canne: De tous les instruments utilisés dans la pratique de la fessée, la canne anglaise paraît être celui qui fascine le plus dans les séances. La canne anglaise, généralement en rotin et plus rarement en bambou, mesure entre 1 m et 1,20 m de longueur, pour des diamètres variables.

Réminiscence d'un passé punitif, servie dans l'histoire des châtiments corporels par un grand nombre de gravures ou photos la représentant mordant le fessier le plus souvent dénudé de collégiennes courbés sous son joug, la canne anglaise a été beaucoup utilisée dans l'Angleterre Victorienne du XIXe siècle. Instrument principal de l'autorité professorale, rectorale ou directoriale, des centaines de milliers d'élèves britanniques auront eu à subir sa dure loi.

Discrète, facile à se procurer, elle fait partie de ces objets du quotidien qui, mis entre les mains d'un fesseur expérimenté, deviennent de redoutables instruments de correction. C'est une expérience fascinante, qui prend une grande valeur émotionnelle en raison de l'aspect institutionnel de la punition. Les vibrations enregistrées dans les organes sexuels, quand la canne s'abat sur la partie inférieure des fesses conduit vite à une excitation de nature à provoquer une montée du plaisir.
  Cravache: Les cravaches sont plus ou moins longues, plus ou moins épaisses, de couleurs différentes, parfois décorées. Elles ont des formes variées de poignée et de claquettes. Les cravaches sont constituées soit de cuir soit d'un matériau synthétique. Leur flexibilité les rapproche de la canne, mais à la différence de cette dernière elles sont munies d'une boucle de cuir à l'extrémité du manche. Le dominateur pourra choisir de n'utiliser que cette partie de l'instrument, ou de se servir du manche également. Cet instrument n'en reste pas moins d'une redoutable efficacité sur les fessiers nus. Rien n’est comparable à la cravache... quand elle est bien utilisée.

Il est nécessaire de commencer doucement de manière à échauffer les fesses et à créer une sensation de brûlure profonde et sensuelle. Il ne faut jamais utiliser la cravache et le fouet au cours de la même séance. Les coups de la cravache (ou du fouet) deviennent ensuite de plus en plus forts et seules les supplications de la soumise ou son orgasme peuvent arrêter la séance.

  La chaleur progressive qui envahit les fesses offertes d'une femme soumise se transforme insensiblement en ondes bienfaisantes. La soumise atteint très souvent l'orgasme lorsqu'elle est cravachée dans de telles conditions et en retour elle aura plusieurs orgasmes consécutifs si elle se fait prendre immédiatement après. Il s'agit d'une situation très troublante et excitante à la fois.
"
"Prudence est mère de sûreté"
Le maniement du fouet ou cravache exige expérience et entraînement.
Les fouets peuvent entraîner des
! infirmités s'ils ne sont pas utilisés correctement.
La prudence est de
! rigueur lorsque vous utilisez de tels accessoires.
  Pour des personnes conscientes et responsables.

👉 Prudence: Un caning doit toujours être administré sur les fesses nues. Assurez-vous que vous disposez assez d’espace autour de vous pour l’élan du coup. Le mouvement du poignet est important compte tenu de l’énergie cinétique causée par la flexibilité de la canne. Il doit être rapide et sûr. Si l’extrémité de la canne n’entre pas en contact direct avec la "victime", il s’enroulera et la ! blessera.
Il est essentiel que le bout atterrisse sur la partie ciblée lorsque vous frappez. La zone à atteindre inclut les fesses et le haut des cuisses. 

La douleur est intense si le creux formé entre la fesse et le haut de la cuisse est visé. Veillez à ne jamais frapper au-dessus de la moitié supérieure de la fesse et bien entendu jamais sur les reins ni sur la colonne vertébrale. Vous risqueriez de provoquer une lésion irréversible des reins ou des fêlures de la colonne.

Contrairement aux autres instruments utilisés dans les punitions, la douleur ressentie s’intensifie dans les 30 à 45 secondes qui suivent le coup. La sensation est en général double. L'impact initial provoque une sévère douleur due à la compression du muscle. Puis suit l'expansion du muscle qui irradie la douleur sur une surface plus étendue. C’est pourquoi il est préférable d’attendre ce délai de 30 à 45 secondes entre chaque frappe afin de permettre la propagation de la douleur de l’impact précédent.

👉 Rappel: Il n'est pas nécessaire de prolonger la punition au-delà d'une vingtaine de coups, une anesthésie partielle du muscle pouvant annihiler toute sensation cuisante si la durée du caning se prolonge.
Pour aller au bout du plaisir, il faut aimer plus que le plaisir.  M. Chapelan.