Accueil Definition-Notions Pratiques-Niveaux Sain-Patho-Slavery Attirances-Questions Etapes-Subconscient Motivations de Soum Degrés Soumission Contrat-12 Positions Checklist-Notions Douleur-Subspace Safeword-Codes Début-Premiers Pas Début-Sûreté-Séance Abus-Limites-Légal BDSM Lexique
Bondage-Sensations Bondage-Seins Bandeau-Baillon Collier-But-Barres Pinces-Seins-Usage Fessée-Outils Canne-Cravache Fouet-Catégories Martinet-Notions Martinet-Technique Ventouses-Rosebud Aiguilles-Electro Cire-Glaçons Dilatation-Urtication Urophilie-Lavement Punition-L'Après
Autres Pratiques Fetichismes Sexuels Cunnilingus-Clitoris Point G-Conseils Orgasme-F. Fontaine Fellation-Technique Éjaculation Précoce Sodomie-FemDom Jouets Sexuels-Toys
Lexique Pervers Sites-Pièges-Cams Téléchargements Liens-Sondages
Cont@ct
Diaporama
  Pinces -Les Seins -Usage -Durée -Hygiène.

  Les pinces sont un des éléments classiquement utilisé lors des jeux. Simples pinces a linges ou pinces sophistiquées elles peuvent être posées en toute partie du corps et préférentiellement aux zones sensibles que sont les seins et les grandes et petites lèvres, voire avec prudence le clitoris. Une des particularités la plus intéressante des pinces est que si la douleur qu’elles provoquent lors de la pose s’estompe légèrement avec le temps leur retrait entraînant un retour du flux sanguin induit une douleur plus forte encore. La soumise se trouve ainsi prise entre l’envie de se voir libérée des pinces et la crainte de la douleur que ce retrait provoquera, un bien cruel dilemme.

  Choix: On trouve dans les boutiques BDSM ou sur Internet de très nombreux modèles de pinces. Cela va de classiques pinces crocodiles dont les extrémités acérées auront été protégées par un embout plastique, a des modèles spécialement conçus pour le BDSM telles les vicieuses pinces japonaises dont les mâchoires se serrent d’autant plus que l’on tire su leur extrémité ou des modèles auxquels sont fixés des poids.

Il est sinon possible de détourner des pinces destinées a d’autres fonctions, les plus détournées étant les banales pinces a linge en bois, mais on trouve dans toutes les grandes surface de bricolage un large échantillon de pinces pouvant convenir, de même le matériel médical recèle des trésors en matière de pinces, enfin le rayon pêche de certains magasins présente tout une choix de poids. Possible de jouer aussi avec les baguettes chinoises. À vous de laisser vagabonder votre imagination tout en gardant toujours a l’esprit que les extrémités des pinces ne doivent pas présenter de zones coupantes et en veillant a ce que les pinces puissent être nettoyées et décontaminées facilement.


  Baguettes chinoises: Ustensile. La solution simple s'agit d'utiliser deux baguettes chinoises reliées par des élastiques à leurs extrémités et de s'en servir pour pincer les seins, les tétons, les lèvres du sexe, voire la langue.
La force de pincement peut être modulée en faisant varier l'emplacement des élastiques.
  Seins: Les seins constituent l'un des charmes les plus manifestes, la poitrine a toujours été sollicitée au cours des âges. La plupart des femmes apprécient les jeux et la manipulation pendant l'amour. Il y a une relation évidente entre les mamelons et l'orgasme, au point que l'on croyait au 18e siècle à l'existence d'un nerf les reliant directement aux organes sexuels. Ce nerf n'existe pas, mais bon nombre de femmes et d'hommes, trouvent un plaisir extrême à la manipulation brutale des mamelons.

La maltraitance des seins peut s'exercer de différente façon, et notamment par flagellation (au sens large), mais aussi par contact chaud (cire), froid (glaçons) ou urticant (orties) et bien évidemment le serrage avec les pinces. La pince à linge est certainement l'ustensile le plus fréquemment employé pour la bonne raison qu'il y en a dans tous les foyers.


  Utilisation: Les pinces sont peut-être faciles à utiliser, mais quelques précautions doivent être prises malgré tout. Avant d’utiliser les pinces pour la première fois sur une soumise, on vérifiera sur soi, qu’elles ne sont ni coupantes ni blessantes et on testera leur force de serrage. Un bon moyen de tester est d'appliquer les pinces sur l'étroite bande de chair située entre la base du pouce et celle de l'index.

La douleur provoquée par les pinces, surtout au retrait, peut être très ! violente ainsi il faudra adapter le type de pince et la durée d’utilisation en fonction de la zone choisie et le l’expérience de la soumise. C’est sur une débutante, ayant des zones fragiles, que les pinces a écartement réglable trouvent tout leur intérêt. Normalement la douleur doit être vive a la pose de la pince pour s’estomper et ne plus laisser qu’une sensation de morsure modérée.

Lorsqu'elles sont placées, elles arrêtent la circulation sanguine, il convient de ne jamais les laisser à la même place plus de dix minutes. Ajoutées progressivement pendant la montée du plaisir, elles provoquent une douleur tour à tour lancinante et brutale. Il convient de les retirer immédiatement après l'orgasme.

  Ne pas utiliser de Pinces: L'arrière du genou, les aisselles, l'aine et les tendons tels que le talon d'Achille situé à la cheville. Aussi, sur les grains de beauté, les boutons, d'autres excroissances inhabituelles, également de nouveaux tatouages (moins que 6 mois), etc.

Élémentaire.
Lors des jeux, n'utilisez que du matériel dont vous
connaissez le maniement, matériel que préalablement
vous avez testé sur vous, pour en apprécier l’effet.
  Durée: Au départ il convient d'en faire un usage modère, pas plus de cinq (5) minutes par jour, puis de que la soumise a pris l'habitude de supporter la pression sur les tétons et le poids des pinces, on peut progressivement augmenter la durée du port, mais celle-ci ne doit pas excéder une heure d’affilée.

Plus la durée de port de la pince aura été longue, ! plus la douleur lors du retrait sera intense.
On s’assurera périodiquement que la bonne circulation sanguine dans la zone comprimée par la pince en vérifiant la chaleur, la coloration et la sensibilité cutanée. Une pince qui ne fait plus du tout mal signifie plus souvent un arrêt de la circulation trop prolongée qu’une meilleure acceptation de la douleur par la soumise.

💡 Astuce: Vous pouvez utiliser deux pinces en bois mises l'une sur l'autre, perpendiculairement. Il est préférable de limer le renflement des "mâchoires" de la pince transversale. Vous la placez ensuite sur la première, celle qui pince le mamelon et, selon que vous la placiez plus ou moins près de la poitrine, vous pouvez faire varier la pression, d'une pression nulle, jusqu'à une double de celle d'une seule pince.


  Retrait: Lors du retrait des pinces la douleur peut être quasi ! syncopale, il faudra s’assurer que la soumise ne puisse ni tomber ni se blesser ! Une bonne idée est d'y aller très doucement, prendre une minute pour les enlever, ce qui permet au sang d'irriguer à nouveau les zones sans provoquer ce sursaut de douleur qui peut être difficilement supportable !



  Hygiène des Pinces: Après utilisation et surtout dans des zones ou les secrétions sont produites, les pinces devront être nettoyées d'une manière correcte, puis ! décontaminées. Les pinces en général, causent des égratignures, elles doivent être ! désinfectées après chaque utilisation. Lorsque vous manipulez les pinces, il est préférable de porter des gants en latex ou vinyle.

Lorsque vous retirez les pinces, essuyez les traces de sang sur la peau avec de l'antiseptique de type Biseptiine ou Diaseptyl et pas avec d'alcool, qui ! fixe les microbes. Les pinces a linge en bois brut constituent de véritable pièges a microbes il est donc conseillé avant utilisation de les peindre avec une peinture laque ou de les vernir. Nettoyées, seront au mieux rangées dans un endroit propre.

Pour jeter les cotons ou compresses souillés, posez-les au creux de votre main gantée puis retirez le gant en le retournant, ainsi les compresses restent prises à l'intérieur du gant. Nouez le gant et jetez-le dans un sac plastique.
Les passionnés soulèvent le monde, et les sceptiques le laissent retomber.  A. Guinon.