Accueil Definition-Notions Pratiques-Niveaux Sain-Patho-Slavery Attirances-Questions Etapes-Subconscient Motivations de Soum Degrés Soumission Contrat-12 Positions Checklist-Notions Douleur-Subspace Safeword-Codes Début-Premiers Pas Début-Sûreté-Séance Abus-Limites-Légal BDSM Lexique
Bondage-Sensations Bondage-Seins Bandeau-Baillon Collier-But-Barres Pinces-Seins-Usage Fessée-Outils Canne-Cravache Fouet-Catégories Martinet-Notions Martinet-Technique Ventouses-Rosebud Aiguilles-Electro Cire-Glaçons Dilatation-Urtication Urophilie-Lavement Punition-L'Après
Autres Pratiques Fetichismes Sexuels Cunnilingus-Clitoris Point G-Conseils Orgasme-F. Fontaine Fellation-Technique Éjaculation Précoce Sodomie-FemDom Jouets Sexuels-Toys
Lexique Pervers Sites-Pièges-Cams Téléchargements Liens-Sondages
Cont@ct
Diaporama
  Définition -Psychologie -Plaisir -Notions.

  BDSM est une orientation sexuelle, avec une activité réalisée entre adultes consentants qui comporte des pratiques de Bondage et de Discipline -B/D-, de Domination et de Soumission -D/S- et/ou de Sado Masochisme -S/M- et qui n'engendre aucun préjudice physique ou moral pour les pratiquants ou le public. BDSM n’est pas un fétichisme. Aucune de ces pratiques n'implique obligatoirement le passage à l'acte sexuel ou quoi que ce soit de cette nature. Cependant, il arrive souvent de voir ces activités interprétées par les participants comme un composant sexuel, ou du moins, un caractère érotique et/ou sensuel.

Le BDSM est un choix fait d’une façon individuelle. Cet univers existe uniquement par celui qui le conçoit et par celle qui vas le faire vivre. Il n’y a aucune loi ou règles, qui dicte ce qui est vrai ou faux, à part des réalités de ! sécurité, aucun manuel de référence, aucune vérité absolue sur les relations BDSM. La ligne, entre ce qui est valable et ce qui n'est pas, est abstraite.
Ceux qui prétendent le contraire sont prétentieux, mais... ignorants.


  BDSM n'est pas une activité destinée à se faire du mal, mais à se procurer du plaisir. Il y a autant de BDSM différents que d'individus qui le pratiquent. Il existe tellement de possibilités au jeu d'échange de pouvoir que les énumérer ici, serait quasi impossible. L'important est de cerner ce qui vous attire ou vous intéresse personnellement, au mieux de vos connaissances ou de vos fantasmes.

👉 Garder à l'esprit que chaque personne est différente, chaque personne à ses propres désirs, fantasmes, ses propres attirances dans le BDSM. Dans ces jeux, il y à une libération des inhibitions et responsabilités qui permet de surmonter "l'éducation de l'interdit". La personne soumise ne se sent plus responsable. Étant donné la nature de ces jeux, il est recommandé d'agir d'une façon réfléchie et même planifiée. Les jeux BDSM font partie des jeux demandant le plus de préparation. Ils nécessitent une grande énergie physique et mentale.

  Dans BDSM-attirances, vous trouverez des informations qui vous permettront de déterminer vos préférences ou l'intérêt que vous portez à cette pratique, ainsi que des conseils de sécurité.
  Les pratiques BDSM ont un poids psychologique essentiel, voire fondamental. C'est le cas dans celles qui ont une forte dimension de soumission ou de domination liée à un statut ou une situation. Certaines pratiques, comme le bondage japonais, shibari, sont aussi considérées comme une activité artistique à part entière.
Ces pratiques peuvent avoir lieu dans un couple, mais aussi entre groupes de plusieurs dominés et dominants.

Elles sont de deux types: domination, entrave, pour le premier type, et parfois, en plus, lorsque la douleur et l'humiliation interviennent, elles entrent dans le deuxième type.

Les partenaires pratiquent ces jeux afin d'obtenir, par l'exacerbation de leurs sens et de leurs fantasmes, un désir sexuel plus intense. La douleur psychologique (humiliations) ou physique peut devenir souffrance. Mais la douleur devient plaisir lorsque la charge d'endorphine* couvre le choc de la douleur. Ceux qui le découvrent seront toujours en quête, car dans ce cas le désir est exacerbé.
BDSM et Plaisir.

  Le plaisir procuré par la pratique du BDSM est surtout d’ordre psychologique. Les partenaires pratiquent ces jeux pour obtenir un plaisir sexuel intense au moyen de l’exacerbation de leurs sens et leurs fantasmes.
💡 Il ne faut pas confondre BDSM avec sadomasochisme, la dimension de douleur est nettement moins présente dans le BDSM qui se centre principalement sur l'aspect domination et la dimension psychologique.

Pour certains adeptes, le plaisir sexuel se double d’une décharge d’endorphine* et la douleur plonge l’individu dont il est question dans un état d’euphorie très intense. Depuis l’origine de l’homme, douleurs et plaisirs ont entretenu des rapports extrêmement ambigus. La douleur et le plaisir sont les deux faces d’une même pièce, deux sensations opposées, complémentaires et sans doute indissociables des comportements humains.


  Il y a deux sortes de rôles dans les pratiques BDSM, celui du dominant et celui du dominé. Chaque personne choisit son rôle et, généralement, ne le change jamais. Une fois bien défini chaque rôle, les partenaires se mettent d’accord sur les moyens et les accessoires qu’ils vont utiliser. Dans une relation suivie entre un Maître-sse et la personne soumis, un lien particulier est créé. Des objets à haute valeur symbolique comme, collier, bague, piercing, etc. indiquant une appartenance à l'autre peuvent être portés et des marques ou tatouages peuvent être inscrits sur la peau.

De nombreuses règles peuvent régir les comportements, les autorisations et interdictions des deux personnes, sous la forme d'un contrat généralement écrit. Une journal peut aussi être tenu à jour quotidiennement.
Ces exemples font partie de ce qui peut structurer une relation BDSM sans incorporer nécessairement des actes sexuels.


 
* Endorphines ou endomorphines: Sont des composés opioïdes peptidiques endogènes. Elles sont secrétées par l'hypophyse et l'hypothalamus lors d'activité physique intense, excitation, douleur, et orgasme..Elles ressemblent aux opiacés par leur capacité analgésique et à procurer une sensation de bien-être.
Le seul moyen de se délivrer de la tentation, c'est d'y céder. Oscar Wilde.