Accueil Definition-Notions Pratiques-Niveaux Sain-Patho-Slavery Attirances-Questions Etapes-Subconscient Motivations de Soum Degrés Soumission Contrat-12 Positions Checklist-Notions Douleur-Subspace Safeword-Codes Début-Premiers Pas Début-Sûreté-Séance Abus-Limites-Légal BDSM Lexique
Bondage-Sensations Bondage-Seins Bandeau-Baillon Collier-But-Barres Pinces-Seins-Usage Fessée-Outils Canne-Cravache Fouet-Catégories Martinet-Notions Martinet-Technique Ventouses-Rosebud Aiguilles-Electro Cire-Glaçons Dilatation-Urtication Urophilie-Lavement Punition-L'Après
Autres Pratiques Fetichismes Sexuels Cunnilingus-Clitoris Point G-Conseils Orgasme-F. Fontaine Fellation-Technique Éjaculation Précoce Sodomie-FemDom Jouets Sexuels-Toys
Lexique Pervers Pièges-Sites-Cams Téléchargements Liens-Sondages
Cont@ct
Diaporamas
  Lexique -Femdom -Esclave 📌 -Escortes H/F.

  Dominant: Celui qui domine, qui s'arroge une grande autorité, exerce la plus grande influence ou le contrôle. Gouverne. Un Dominateur est un protecteur, un professeur et "amant" de la soumise. En tant que protecteur, il doit avoir une envergure et le mental nécessaire pour gérer une soumise. Évidemment, ici on parle de la force de caractère et de la personnalité.
Maître: Le Maître est un niveau supérieur de contrôle en B&D. Le Maître applique les mêmes règles que le Dominant, mais dans un sens plus strict. Le Maître a une esclave, pas une soumise.
Dominant professionnel: Est un travailleur du sexe qui tient le rôle du Dominant dans des activités BDSM.
La plupart, qui sont des femmes dit dominatrices, ne fournissent pas de relations sexuelles et ne se considèrent pas comme des prostituées. La plupart des clients sont des hommes hétérosexuels qui veulent être dominés par un membre du sexe opposé en ayant une posture de soumission
(lire plus bas: Escortes Femmes/Hommes)
Ces dominants peuvent agir seuls ou dans des établissements spécialisés.

Dominer: Contrôler, gouverner ou régler par une autorité supérieure ou un pouvoir.
Humilier: Diminuer l'amour-propre ou la dignité. Mortifier.
Humiliation: Technique largement utilisée dans le BDSM. C'est une étape psychologique qui conduit à un asservissement physique.
La personne soumise humiliée, réduit à moins que rien, sera plus docile et réceptif aux commandements. Il est placé ainsi dans un état second qui l'enclin à obéir.
CFNM et CMNF: Termes Anglais designant "Femme Habillée, Homme Nu" et "Homme Habillé, Femme Nue".

Soumis-e: Celui qui est disposé à l'obéissance ou qui en a pris le parti après avoir résisté.
Soumettre: Céder ou se rendre à la volonté de quelqu'un d'autre. Accepter d'être commandé.
Soumission: La soumission, encore plus que la douleur, crée un état euphorique. L’abdication temporaire de toute responsabilité, de toute volonté et même de la maîtrise de ses propres fonctions naturelles, permet sans aucun doute d’accéder à un autre niveau de conscience. S’il est stimulé par les effets libérateurs de la pulsion sexuelle, ce renoncement absolu peut être un puissant instrument de réalisation de soi. Ceux qui éprouvent un sentiment de culpabilité associé à leur comportement sexuel se sentent délivrés par la soumission, puisqu’ils ne sont pas responsables de leurs actes.

La soumission complète est, pour certains, le moyen d’exprimer leur amour. Il arrive que le jeu soit une extrapolation de la réalité. Celui qui se sent infériorisé dans son travail pourra soit rejouer cet état, soit le contredire en devenant dominant. Le jeu sexuel permet alors de pallier une souffrance quotidienne.
  Sadisme: Perversion qui consiste à tirer sa satisfaction sexuelle de souffrances infligées aux autres.
Masochisme: Condition dans laquelle l'excitation sexuelle dépend largement de la situation d'être abusé ou de recevoir des souffrances physiques, infligées par soi-même ou par une tierce personne.
Switch: Mot anglais. En sexualité, être switch signifie que dans un rapport de complémentarité la personne peut permuter les rôles actif et/ou passif, soumis et/ou dominateur...
Kinky: Se dit d’une personne, ou pratique ou événement hors de "l’ordinaire" ou inhabituel sur le plan sexuel.
Munch: Rencontre organisée par les membres d’une communauté BDSM qui se réunissent afin de discuter.
Vanille: Quelqu'un qui n'est pas dans la philosophie BDSM. En alternative, comportement sexuel qui n'entoure pas l'activité BDSM.

Femdom: La domination féminine se réfère à des activités BDSM où le partenaire dominant est une femme que l'on appelle généralement une dominatrice. Un soumis, mais aussi une soumise, qui parle à une dominatrice doit la vouvoyer et l'honorer d'un titre tel que "Maîtresse", "Madame", etc. La Femdom se trouve souvent en association avec du féminisme radical et la suprématie féminine, soit en réel soit dans la sphère du fantasme. 👉 lire page:  Autres Pratiques (Gynarchie)
Cela peut conduire à d'apparents paradoxes, tels que l'humiliation des hommes par la féminisation ou par un godemiché porté à l'aide d'un harnais par la femme. Pratiques telles que le fétichisme de la lingerie fine, l'adoration des pieds, le cunnilingus, souvent associé avec la facesitting, glorifient la féminité. Et réciproquement la masculinité peut être ravisée : torture des organes génitaux masculins, humiliations verbales se portant sur la taille prétendument ridicule du pénis, déni d'orgasme, port "forcé" d'une cage de chasteté...

Donjon: Le donjon est un lien clos, spécialement aménagé pour des séances SM et généralement insonorisé. Cela peut être un garage, une cave, une chambre isolée, mais il comporte du matériel destiné aux séances diverses et variées. On y trouvera au choix une croix de St André, cheval d'arçon, roue, cage, tables, sling, choix de cravaches, plugs, gods, cordes, baillons, chaînes, crochets pour la suspension ou la contrainte, etc.

Éducation anglaise: Pratique basée sur le concept de punition. Un des partenaires punit l'autre à l'aide d'accessoires ou non, cravache, fessée, fouet, etc. En mode "soft", le jeu SM peut consister à tirer les cheveux de sa partenaire ou lui donner quelques claques sur les fesses. En mode "hard", peut aller jusqu'à des jeux extrêmes.
lire page: Pratiques-Séance-Niveaux

Esclave: L'esclave est une personne qui n'est pas de condition libre, qui appartient à un maître exerçant sur elle un pouvoir absolu. La différence entre soumis-e et esclave est fondamentale : Une soumise se soumet quand cela lui plaît, parce que cela lui plaît et pour aussi longtemps qu'il lui plaît. Cela se produit rarement en dehors des jeux D/s. Une esclave est celle qui a choisi de se livrer à un Maître et de se soumettre de manière permanente. Se livrer et se soumettre, deux mots qui font la différence. L'esclave n'a pratiquement aucun droit.
Un Maitre peut, s'il en a la capacité, être propriétaire de plusieurs esclaves.

Désirer vivre en esclavage aux pieds de son Maître-sse est une question de ressenti de soi. À l'origine l'esclave potentiel exprime le souhait d'entrer en servitude auprès de la personne qu'elle considère apte à la dresser. Dans le désir d'esclavage il existe des besoins et des souhaits. Le Maître utilise une variété d'outils psychologiques afin que l'esclave progresse en elle-même afin qu'elle puisse se vivre totalement asservie. Ce n'est pas que l'esclave ne puisse pas se libérer, c'est simplement que son estime de soi, la perception qu'elle a d'elle-même est inextricablement lié à sa nature d'esclave. Vivre autrement serait fair violence à l'image qu'elle a d'elle-même.

En totale sécurité avec elle-même, appartenant totalement à son Maître, l'esclave manifeste sa paix intérieure au travers le service et la création, ce que l'on peut définir comme l'accomplissement de soi. Elle progressera ainsi vers des sommets de joies profondes, vers l'acquisition de nouvelles aptitudes qui lui offre de nouvelles expériences dénuées d'ego, source de paix et de bien être.
  Escortes Femmes/Hommes: Une escorte officiellement vendre son temps pour escorter ou accompagner un client, un homme escort pour une cliente et non pas pour offrir un rapport sexuel. Mais une ambiguïté règne: que vendent au juste ces femmes/hommes à louer, puisque parfois, officieusement, ajoutent une phrase type "durant la rencontre tout sera d'acte privé entre adultes consentants". Parfois leur prix est affiché en... roses et non en €. ex: 300 roses ! Astuces pour contourner les lois anti-prostitution ?

Escortes soumises: Dans les offres d'escortes soumises il y a des suppléments pour certaines pratiques et pour un certain nombre d'offres, quasiment tout est un supplément tarifé. Surtout pour les prestations risquées, comme être attachée, ou fouettée, ou qui laissent des marques. Et le prix est, bien entendu, fonction du risque, des traces laissées, de la douleur, etc. C'est pour cette raison que sur bon nombre de profils il n'y a pas de prix. Le prix est à négocier au moment de la prise de RDV, en fonction des demandes du client. Un tarif de base est de 200 €/heure, incluant certains services et indiquent que les prestations supplémentaires sont en plus. Et ça peut aller très haut, jusqu'à 3.000 € pour un RDV de 4 heures avec divers services inclus. Certaines escortes soumises demandent de 200 € à 2.000 € de l'heure, selon les services demandés.

Escortes fétichistes: Exemple pour comprendre: Personnellement en 2016, via ce site, j'avais fait la rencontre d'une escorte type "fétichiste".
"E...", belle femme blonde de 1.75m, européenne la trentaine, elle faisait 2/3 fois par mois le tour du monde Europe/Usa et aussi vers les pays/émirats du golfe. Prix de la séance de 5.000 à 7.000 $
(4.600 à 6.450 € en 2023) pour simplement... uriner sur "le client".
Prestation de 3/4 heures, voyage et frais d'hôtel payés, limousine inclus. Pendant notre dîner amical, elle ma confiée en toute sincérité:
"Cher ML dans mon profil c'est bien souligné "aucune relation sexuelle ne peut avoir lieu" d'ailleurs mes contacts le savent et pour tout dire, ils ne sont pas intéressés de b... Aucun de mes clients ne me touche, moi uniquement je pisse sur eux d'une façon autoritaire, généralement debout, et même, parfois sans enlever mon soutien gorge... j'ai aussi quelques lesbiennes, mais pour 10 fois moins cher"

24/7: Utilisé pour décrire une relation à temps plein, 24 heures par jour et 7 jours par semaine.

Sadomasochisme: Perversion qui consiste à accéder au plaisir et à la satisfaction sexuelle, de la pratique simultanée du sadisme et du masochisme. Si vous ignorez le terme "perversion", vous pourrez noter que nulle part dans les définitions n'apparaît le terme souffrance. Toutefois, dans le sadomasochisme, la souffrance est le plaisir. La soumission est un outil pour corriger des actions incorrectes de la soumise. En D/s, il n'y a pas (ou ne devrait pas y avoir) de blessure, d'atteinte à l'intégrité.
En Sadomasochisme ou SM, il n'y a en général pas de limites, théoriquement.

La fessée utilisée en D/s dans le cadre d'une correction, en SM devient flagellation destinée à infliger des souffrances physiques pour accéder au plaisir physique. Il y a entre eux une différence de gradation et de finalité. En D/s le dominant punit rarement, la soumise, dans le but d'infliger une punition. Le SM, par contre, s'appuie sur cet acte. Nous ne disons pas que le SM est mauvais ou indésirable.
Il se situe un niveau supérieur par rapport au DS, et s'avère trop fort pour des débutants.

Danger: Le sadomasochisme peut également être pratiqué seul, comme l'auto-bondage ou l'asphyxie érotique.
La strangulation entraîne une érection ainsi qu’une rétention de CO2 et le phénomène d’hypercapnie qui provoque une sorte de vertiges et d’hypoxie. Les sensations que l’on ressent à ce moment-là, sont des signes proches de la mort. Ces types de pratiques sont très
! dangereuses et peuvent être dommageables, voire ! mortelles.


  📌 Vous trouverez le "Manuel de Dressage d'Esclave" et le "Guide de Dominatrice", en page:  Téléhargements.
Chacun de nous porte en lui le ciel et l'enfer.  O. Wilde.